Costco détruit la forêt boréale canadienne ?

Quand d’autres grands manufacturiers utilisent déjà des matières recyclées post-consommation, le géant américain Costco préférerait continuer d’abattre des arbres centenaires de la forêt boréale canadienne pour continuer de vendre son article plus populaire… du papier toilette.

Une zone qui s’étend sur 14% de la Terre

Surnommée l’Amazone du Nord, la forêt boréale canadienne absorbent chaque années l’équivalent des émissions de carbone de 20 millions de voitures. Aussi, elle représente 60% de la superficie du Canada et abrite 600 communautés autochtones, en plus d’une forte biodiversité. Des animaux précieux y vivent. Le caribou boréal, le puma, le lynx du Canada, le grizzli, l’ours blanc ou encore 150 espèces d’oiseaux. Il est question de la moitié des espèces d’oiseaux du pays.

La douceur a un prix

Dans leurs publicités, les compagnies de papier hygiénique vantent avant tout la douceur de leurs produits. Mais il s’avérerait que cette douceur ait un prix.

Dans un rapport publié récemment par la Natural Resources Defense Council (NRDC), un organisme américain de protection environnementale, on y apprend, entre autres, que trois marques majeures, Procter & Gamble, Kimberly-Clark et Georgia-Pacific, auraient recours à de la pulpe de bois vierge. Une matière très prisée pour sa douceur. Ce bois provient de la forêt boréale du Canada.

Au cours de 20 dernières années, 28 millions d’acres de forêt boréale canadienne ont été rasée pour fabriquer du papier toilette. Soit environs la superficie d’un pays comme la Corée du Nord.

Conclusion

Les fabricants de papier toilette n’ont vraisemblablement pas besoin d’utiliser de la pulpe vierge pour fabriquer leur produit. Des entreprises le font déjà en utilisant des matières recyclées post-consommation, ce qui est une excellente option. Mais qu’en est-il de l’emballage plastique de nos rouleaux ? Ne devrions-nous pas tout autant nous en inquiéter ?